L’aumône réduirait la pression artérielle chez les hypertendus.

L’aumône, symbole de la générosité et surtout de l’entraide. Notre espèce doit sa survie, en plus de son adaptabilité et bien d’autres caractéristiques à l’interdépendance. Le groupe comprend aussi bien le jeune et le vieux, le faible et le fort, le pauvre et le riche. On forme une seule entité ! Notre humanité stipule justement que l’on s’entraide. Tous pour la survie de chacun.

ScreenHunter_353 Jun. 28 15.21

Dans les conditions et les conjonctures mondiales actuelles, où les guerres éclatent par-ci et là, où des villes entières se vident de leurs habitants pour fuir, partir, tendre les mains à leurs frères plus puissants et plus riches. Beaucoup de personnes sentent l’obligation et surtout la nécessité de les aider, au nom de l’humanité, nous sommes tous frères et sœurs. Mais, beaucoup d’autres sont tout simplement indifférents aux misères des autres. Pire, ils ne veulent même pas en entendre parler. « Mêler vous aux gens positifs et agréables » disent-ils  « C’est bon pour notre moral ». Les nécessiteux leurs paraissent comme la partie gangrénée de ce corps qu’est l’humanité. Ils préfèrent l’occulter et continuer leur vie et leur quête des plaisirs hédoniques. Ne les jugeons point ! La misère fait peur ! Elle fait très peur ! Chacun agit sur cette peur ancestrale et primaire comme il peut, certains vont étouffer cette peur, d’autres agissent en donnant ce qu’ils ont de plus cher, leur temps, leurs biens ou tout simplement leur sympathie.

On croit à tort que pour être heureux, on devrait dépenser de l’argent sur soi. Mais, des études ont montré que dépenser notre argent pour satisfaire autrui garantirait une meilleure sensation de bien-être que si l’on dépensait l’argent sur soi.

Des chercheurs se sont penchés sur la relation entre l’aumône et la pression artérielle, une simple mesure de la santé du système cardiovasculaire. 186 adultes, qui ont été diagnostiqués comme étant hypertendus, ont participé à l’étude. On leur a demandé de noter le montant de l’argent dépensé en charité et autres causes humanitaires. Le suivi du groupe a duré 2 ans.

Après corrélations et analyses des données (en incluant le statut financier, le niveau d’éducation et l’âge), les chercheurs sont arrivés à la conclusion suivante : les participants qui ont donné le plus d’aumône avaient une pression artérielle moins élevée que ceux qui ont donné moins d’aumône, la réduction de la pression artérielle était similaire à celle observée lorsque l’on adopte un style de vie sain : diète équilibrée et sport.

Les bénéfices de l’aumône seraient dus à l’interaction sociale et au sentiment d’appartenance. Se sentir proche des personnes que nous aidons améliorerait nos relations avec autrui, ce qui aurait un large impact sur notre santé. Quand on aide l’autre, c’est nous que nous aidons !

Mais, il y a une condition pour noter ces bénéfices sur la santé d’un acte aussi noble que l’aumône. Il faut que cela se fasse sans contrainte aucune et surtout de bonne foi ! Quand on se sent sous pression de donner, soit pour impressionner ou par contrainte externe, l’effet serait plutôt l’inverse, ce qui mine au système cardiovasculaire, alors donnons oui ! mais seulement si l’on désire vraiment!

Ecrit par: Dr. Farida BOUFTASS, Ph.D, M.Sc.

 

Références :

Ashley V. Whillans et al. (2016). Is spending money on others good for your heart? Health psychology, february issue.

Hopper E. (2016). Spending Money on Others Can Lower Your Blood Pressure. University of California.Berkeley.

Photo-courtesy: cocherane.org

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s