Les antibiotiques, avant l’âge de 2 ans, augmenteraient le risque d’obésité infantile

Ecrit par: Dr. Farida BOUFTASS, Ph.D, M.Sc.
“Les antibiotiques” voilà un mot qui m’a toujours fait tiqué. Quoique je conçois parfaitement la nécessité des antibiotiques ; mais autour de moi, je vois qu’au moindre petit bémol de santé, hop ! On prend des antibiotiques. Le pire est que dans les grandes villes, beaucoup de personnes s’inventent ‘médecins’ et s’auto-prescrivent des antibiotiques…

Il y a plus d’une dizaine d’années, alors que j’étais encore étudiante-chercheur. Par une belle après-midi du mois de Mars, je sortis de mon laboratoire pour aller chercher un produit qui manquait et je croisai des amis étudiants vétérinaires qui discutaient de façon bien enflammée des dangers de la sur-utilisation des antibiotiques par les éleveurs de bétails. Ils s’indignaient, tout autant que moi, de voir des éleveurs recourir aux antibiotiques pour engraisser le bétail… Chacun s’en prenait à cœur joie pour proposer des solutions, des plans d’actions de campagnes de sensibilisations… Je quittai les vétos enthousiastes pour retourner à mes travaux de recherche sur un champignon bien particulier (loin, très loin du monde des bactéries).
Ce matin, en essayant d’étancher ma soif scientifique, je surfe sur le net entre les journaux scientifiques et je tombe sur un article qui m’a rappelé l’anecdote avec le groupe de vétos. Une étude publiée au “Gastroenterology”, le Journal Officiel de l’Association Américaine de Gastro-entérologie, a montré que l’administration d’antibiotiques chez les enfants de moins de deux ans est associé au risque d’obésité infantile. Les chercheurs ont trouvé que les bébés traités aux antibiotiques avaient 25% de risque en plus pour développer une obésité infantile. Le risque est plus fort quand l’exposition aux antibiotiques s’est faite à plus de trois reprises.
 ScreenHunter_379 Aug. 02 09.43
“Les résultats de l’étude confirment la théorie qui suppose que les antibiotiques altéreraient progressivement la composition et la fonction de la flore microbienne, ce qui augmenterait le risque des enfants à développer l’obésité, c’est un schéma qui rappelle celui déjà vérifié chez les animaux d’élevages” ajoute Dr. Frank Scott, assistant professeur de médecine à l’Université de Colorado.
Aux Etats-Unis, une large portion des prescriptions des antibiotiques (plus de 10 millions/an) s’adressent à des enfants, malgrè la conscience du risque d’antibiorésistance, tout comme les risques tangibles qui incluent les problèmes dermatologiques, allergiques et d’autres complications infectieuses et gastriques…
D’autres recherches sont requises pour vérifier si ce lien entre l’obésité et les antibiotiques persiste à l’adolescence et à l’âge adulte. La recherche devrait également se pencher sur les classes spécifiques d’antibiotiques qui seraient fortement associées à une obésité subséquente.
Au Maroc, j’estime que beaucoup plus de campagnes de sensibilisations aussi bien du corps médical que des parents doivent avoir lieu. Les antibiotiques ne doivent être utilisés que si vraiment nécessaires. Ayant travaillé sur le problème d’antibiorésistance pendant plusieurs années, je peux affirmer une chose: c’est un problème à ne jamais prendre à la légère!
Référence:
American Gastroenterology Association, A new study found that administration of three or more courses of antibiotics before children reach an age of 2 years is associated with an increased risk of early childhood obesity. March 2016/ Photo-courtesy: healthylifestyles.org.
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s